Simon et la méduse et le continent

 © Victor Rachet

Simon ne va pas à la cantine comme les autres enfants. Simon ne boit pas son yop comme les autres enfants. Simon ne fume pas son shit comme les autres enfants. Simon nous ment car il se soucie du vrai. Dans son monde, qui ne correspond pas du tout à celui que dessinent les adultes, il lutte entre sa mère, Jeanne qui écrit et qui voudrait être appelée maman, Monsieur Murmure, son ami imaginaire, mobile et transparent, son père, astronaute et/ou absent, sa psychologue, la robe à fleurs et le diagnostic bienveillant, Gaspard, son (seul) ami réel qui n’est qu’un ami rien de plus, et Madame Méduse, ce petit animal ennemi et parasite métaphore de son angoisse.

SIMON ET LA MEDUSE ET LE CONTINENT

JEANNE ET SIMON volet 2
en tournée

Dossier artistique

SIMON ET LA MEDUSE ET LE CONTINENT

JEANNE ET SIMON volet 2
en tournée

Simon et la méduse et le continent

 © Victor Rachet

Simon ne va pas à la cantine comme les autres enfants. Simon ne boit pas son yop comme les autres enfants. Simon ne fume pas son shit comme les autres enfants. Simon nous ment car il se soucie du vrai. Dans son monde, qui ne correspond pas du tout à celui que dessinent les adultes, il lutte entre sa mère, Jeanne qui écrit et qui voudrait être appelée maman, Monsieur Murmure, son ami imaginaire, mobile et transparent, son père, astronaute et/ou absent, sa psychologue, la robe à fleurs et le diagnostic bienveillant, Gaspard, son (seul) ami réel qui n’est qu’un ami rien de plus, et Madame Méduse, ce petit animal ennemi et parasite métaphore de son angoisse.

Dossier artistique

/ extrait

J’ai une méduse

Dans le ventre 

Elle s’appelle Madame Méduse 

J’ai un ami imaginaire 

Dans l’air 

Il s’appelle 

Monsieur Murmur

Madame Méduse et Monsieur Murmure sont en tension comme sur un élastique

Si Monsieur Murmure s’éloigne la Méduse s’agite 

Si Monsieur Murmure disparaît 

Retour d’élastique 

Madame Méduse Monsieur Murmure Tension 

Retour élastique voilà ça donne ça à peu près 

/ presse

Iogazette – Florence Filippi – 5 juillet 2019

« Quand les mots de Louise percutent le corps de Simon, c’est une déflagration. »